La culture nataliste face aux enjeux écologiques

Gwennyn s’interroge sur son désir ou non d’avoir un enfant. A travers son parcours personnel, elle questionne notre société pour laquelle la parentalité (a fortiori la maternité) serait une condition sine qua non au bonheur.

Face aux enjeux écologiques, ne serait-il pas opportun de remettre en question la culture nataliste et de permettre à chacun.e de faire ses choix sans subir de pression ? A l’inverse, faut-il se sacrifier et se priver de devenir parent ?

A-t’on le droit de dévoiler et dénoncer le tabou de la surpopulation qui est entretenu et rarement soulevé même par les ONG de protection de l’environnement ?

Et quid de l’impact écologique des chats dans tout ça ?